Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 13:26

En Floride, un homme de 28 ans est aujourd'hui derrière les barreaux. Il a, de façon régulière, forcé deux fillettes de 4 ans et 8 ans à faire de l'exercice physique jusqu'à en vomir ("until they threw up") à l'aide de colliers électriques pour chiens.

C'est autour du bras de la fillette de 8 ans et de la taille de celle de 4 ans qu'il attachait les colliers. Il les forçait ensuite à courir et, à chaque moment de fatigue, activait l'électrocution.

 

Source.

 

 

Ceci vous choque ? Vous trouvez que ces fillettes ont été torturées ?... Bien sûr qu'elles l'ont été ! Alors qu'en est-il des chiens devant porter cet outil de torture dressage ? Pourquoi certaines personnes banalisent-elles leur usage quand il s'agit de les faire porter à des chiens ?

Le comble de l'hypocrisie reste peut-être cette nouvelle appellation plus fun : collier éducatif...

 

 

Vu sur le site d'un faux "éducateur comportementaliste" parisien incompétent sans formation mais, hélas, renommé. Mes remarques sont en couleur :

 

''Pour les gens qui trouveraient l'utilisation de cet appareil barbare, il faut quand même relativiser. Dans une meute, les chiens règlent eux-mêmes leurs problèmes mais pas avec cet appareil, avec leurs crocs et ça fait bien plus de dégâts.

Déjà, les combats entre chiens sont très rares. C'est par de l'apaisement et des menaces qu'ils règlent le plus souvent leurs conflits. Ils en viennent rarement à la morsure, et pour cause : c'est une question de survie ! Donc point de vue dégâts physiques, ils sont rares car évités. Et point de vue dégâts psychologiques, allez donc demander à ces deux fillettes...

Aussi, une cohabitation homme / chien ne forme pas une meute, chose qu'aurait pu savoir cet escroc s'il était réellement qualifié. 

Ce n'est pas pour autant que le chien va quitter la meute, au contraire. Elle va être beaucoup plus soudée à partir du moment où il y a des règles et un dominant qui dirige à coups de crocs la meute.

Un dominant n'est pas agressif, il n'en a pas besoin ! Un dominant n'est pas tyrannique, personne n'aime les tyrans. Un dominant est calme, sûr de lui, stable, non violent et confiant.

 

 

Les colliers éducatifs sont des appareils électriques qui donnent des impulsions de 6 voltes. Il en existe deux sortes. Le premier, le collier anti-aboiement est automatique et envoi une impulsion de lui-même quand le chien aboie. Le second, qui peut être plus dangereux, est entièrement contrôlé par le maitre, grâce à une télécommande. Ici, le danger est de déclencher des impulsions n'importe quand et n'importe comment. L'utilisation de ce produit doit donc être réservée à des problèmes bien spécifiques, par exemple, lorsque le chien est agressif envers ses congénères.

C'est vrai qu'associer la présence déjà difficilement supportable d'un congénère à une électrocution est une idée formidable. Répondre à de l'agressivité (engendrée par la peur ? le stress ?) par de la douleur... Mais ne serait-ce pas le processus qui consiste à créer des "chiens méchants", "dangereux", des chiens de combats ? Conditionner de pauvres animaux à subir de la violence dans le but de les rendre plus agressifs ?

Merci à tous ces pseudo professionnels pour leur sérieux et leur grande intelligence !

 

Une base d'éducation cohérente
Chaque outil a son coté positif et son coté négatif. Si on prend par exemple un marteau, l'utiliser pour planter un clou est le coté positif par contre si on le prend pour taper sur la tête de son voisin ou sur ses doigts, c'est le coté négatif.

Ah oui, ça on peut dire que c'est "negatif" comme effet.

Pour éviter ce genre de dérive avec  les colliers électriques, il est indispensable d'avoir une bonne connaissance de la psychologie canine et une bonne base d'éducation notamment en travaillant le chien en soumission et en positionnant le ''non''.

Quand je travaille l'éducation / dressage d'un chien, c'est sur une collaboration franche et spontannée que je me base et non sur une "soumission". D'ailleurs, je n'emploie jamais le "NON". Mais c'est quelque chose de difficilement compréhensible pour quelqu'un qui n'a aucune connaissance en psychologie canine.

 

Le risque de l'utilisation excessive du collier
Cet appareil (contrôlé depuis la télécommande) n'est pas un produit miracle.

Ah si ! Utilisez-le et, très rapidement, vous verrez la peur dans les yeux de votre fidèle compagnon qui tentera désespérémment de fuir pour éviter de porter cet instrument.

Il doit être bien utilisé au risque de donner l'effet inverse à celui souhaité. Il ne faut pas par exemple augmenter l'intensité des décharges à votre bon vouloir, car le chien risque de mal réagir. Si l'appareil est bien réglé, l'animal doit ressentir la sensation d'un pincement voire même d'une piqure mais rien de plus.

Mais ce type a-t-il déjà testé un collier électrique ? Personnellement je l'ai fait et je ne le conseille à personne ! D'ailleurs, croyez-vous que cet homme ne ressent qu'un simple "pincement" ? 

Dans cette video, on voit le changement rapide de comportement allant de l'amusement à la douleur et au stress en seulement 1 minute. Et, contrairement à cet humain, la première phase est inconnue du chien, tout comme elle l'a été des deux fillettes...


Au-delà, c'est pour un sujet extrêmement difficile qui attaque les autres chiens d'une manière très agressive. Cependant, il ne faut jamais utiliser ce collier pour le rappel de votre chien. Le rappel doit toujours être plaisant."

Parce que la rencontre avec ses congénères non ?

 

 

 

 

 

Tout comme je le dis dans un autre article, contrer un comportement par la violence ou à l’aide d’un quelconque accessoire ne consiste pas à agir sur ses racines mais uniquement sur la partie visible.

Les méthodes répressives utilisées ne sont alors qu’illusion, tout comme l’est le fait de désodoriser une pièce pour en masquer une odeur nauséabonde sans pour autant chercher sa provenance

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Formatrice de comportementalistes

www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Infos - accidents - faits divers...
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 16:25

[Voir aussi "Il a goûté au sang !"]

 

 

 

Mon chien (doberman) est âgé de 2 ans. D'un caractère très câlin et collant, de retour du travail j'ai voulu jouer en faisant un câlin. Sa réaction a été menaçante voir agressive. Notre réaction a été la punition physique et "coucher tapis".
A-t-il voulu tester sa dominance ?
Y a-t-il un risque qu'il recommence ?
Je précise que nous sommes un couple sans enfant pour l'instant mais sous traitement hormonal.

 

 

Réponse :

 

Bonjour,

 

Déjà, un chien dominant n'est pas agressif... il n'en a pas besoin !


Ensuite, il y a toujours un risque pour que n'importe quelle situation se (re)produise si on fait déclencheur. Un animal qui grogne pourra re grogner si personne ne comprend pourquoi il grogne et si rien n'est fait pour l'éviter. Un animal confronté à quelque chose qui lui fait peur ou qui le met mal à l'aise manifestera son intolérance en grognant par exemple. Grogner, c'est demander à l'autre de cesser. Un chien menace pour éviter le conflit et ne passe à la morsure que si sa demande n'a pas été respectée. Et s'il se trouve acculé, maintenu, surpris, qu'il souffre ou que sa perception est altérée par des substances médicamenteuses, son seuil de tolérance s'en retrouvera réduit, sa réaction sera donc plus rapide (et peut-être plus violente).

Photo-decembre-096.jpg

Voici un article sur comment punir son chien.

Pour faire en sorte de mieux comprendre votre compagnon et d'éviter que ce genre de situation ne se reproduise, je vous conseille de prendre contact avec un professionnel sérieux spécialisé dans le comportement et dans la relation homme / chien.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - conduites agressives
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 07:56

Mon chien grogne et aboie quand on lui prend son jouet. Que faire ?

 

 

Grogner c'est demander à l'autre de cesser son action, c'est l'impressionner pour éviter l'attaque. Si la demande n'est pas prise en compte, l'animal peut alors passer à l'acte avec la morsure.


Tout d'abord, tenez toujours compte des menaces de votre chien. S'il grogne, cessez immédiatement ce que vous êtes en train de faire et laissez-le tranquille : pas un mot, pas un regard, pas une caresse. Donc, pour commencer, ne tentez plus de lui prendre son jouet. Je vous propose une méthode qui a toujours porté ses fruits : le troc.

 

Pour cela, munissez-vous de plusieurs autres jouets. Prenez-en un et lancez-lui / donnez-lui. Ensuite, prenez-en un autre et montrez-lui (soyez motivante !). Pour s'emparer de celui que vous avez entre les mains, il va devoir lâcher celui qu'il a en gueule. Au moment où il lâche son jouet, dites "donne" et lancez-lui / donnez-lui immédiatement celui que vous tenez. De cette manière, vous lui montrerez que vous ne cherchez pas à vous approprier l'objet de ses convoitises et lui apprendrez que "donne" est toujours bénéfique, il n'y perd jamais !

 

chiens-2043.jpg


Vous pouvez aussi remplacer les autres jouets par des friandises...

 


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - problèmes divers
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 09:22

Par exemple, dans "animal farm'' et "babe le cochon devenu berger", les moutons sont décrits comme des créatures idiotes. Pourquoi ?

 

 

Réponse :

 

Tout est projection humaine :

* le renard serait "sournois", "fourbe" et "voleur"
* le cochon serait "sale"
* le poisson rouge n'aurait pas de mémoire
* l'humain devrait être le "dominant"
* etc. !

Bref, encore et toujours des préjugés...

 


Le mouton serait donc stupide ? En même temps, les animaux classés (par l'humain, évidemment) dans la catégorie "intelligents" se comptent sur les doigts d'une main...

Pourtant, en étudiant les moutons, Keith Kendrick, professeur de neurobiologie à l’Institut Babraham (Cambridge), a constaté en 2001 que ces animaux ont une vie mentale extrêmement complexe : ils peuvent se souvenir d’au moins 50 faciès ainsi que le « profil » de chacun d’eux, et ce même après une année de séparation.

mouton

 

En Australie, l’éthologiste Caroline Lee a construit avec des barrières un labyrinthe spécial pour les moutons et a testé la capacité de 60 d’entre eux à trouver la sortie. Résultats : ils s’y retrouvent et améliorent leur performance… et se souviennent du parcours au moins 6 mois plus tard.

De la même façon, les poissons arc-en-ciel, entraînés à trouver un trou dans un filet pour s’en échapper, apprennent en 5 essais et réussissent encore l’exercice du premier coup 11 mois plus tard (Brown, 2001), faisant taire le mythe caricatural de la « mémoire de 3 secondes des poissons ».

Au nord de l’Angleterre, des troupeaux de moutons évoluent au milieu des ravins, sans berger ni chien de troupeau. Ils ne tombent jamais, de même qu’ils ne se perdent pas, et savent où s’abriter en cas de pluie, à quel endroit traverser la rivière, etc. Ceci n’est pas le fait de leur instinct : cette connaissance des lieux est enseignée de génération en génération par voie parentale, des brebis aux agneaux. On suppose que ces animaux ont hérité du savoir des bergers qui les ont instruits à une époque lointaine où ils restaient à toute heure avec leur troupeau.

Voici un lien qui peut vous être utile.

 

Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Tout sur le reste !
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 15:13

Mon chien fugue tout le temps, comment faire ?

 

 

Les chiens qui fuguent ont toujours une bonne raison de le faire. Les femelles en chaleur peuvent être un événement déclencheur tout comme les odeurs stimulantes, le besoin de grands espaces, l'ennui...

Je vous déconseille très fortement de le réprimander à ce moment-là. Déjà il ne peut comprendre la raison de votre colère mais, en plus, il peut associer votre comportement àson retour, vos "retrouvailles". Il ne serait pas étonnant que, par la suite, vous le voyiez fuir à votre approche. Ce que vous pouvez faire c'est l'appeler vers vous de manière enjouée et positive.

 

Une des solutions à votre problème est votre clôture : renforcez-la, réhaussez-la, enfoncez-la dans le sol. Ceci dit, la raison qui pousse votre chien à partir en escapade ne va pas disparaître pour autant (mais vous éviterez ainsi accidents de circulation, poursuites, blessures, empoisonnement, vol...).
D'autres possibilités s'offrent aussi à vous :

 * le promener plus souvent et plus longtemps

 * lui laisser à disposition des jouets variés et attrayants

 * ne pas le laisser seul dans le jardin trop longtemps

 * etc.

Également, si les escapades de votre chien sont principalement motivées par l'appel des hormones des femelles, la stérilisation pourrait freiner ses envies.

 

Photo-novembre-392.jpg


Un collier électrique ? Provoquant stress, anxiété, désarroi et panique, le collier électrique peut également aggraver l'état psychique d'un chien anxieux et déclencher d'autres comportements encore plus inquiétants voire dangereux (l'animal exposé au stress prolongé des décharges punitives se met à s'attaquer à son environnement). Contrer un comportement et/ou vouloir en endiguer les manifestations gênantes avec un quelconque matériel de répression ne peut solutionner un problème : ce n'est pas sur les manifestations qu'il convient d'agir mais sur les causes (les raisons du malaise). ["Le collier d'éducation"]
Et pour ceux qui affirment que cela ne fait pas mal : ont-ils déjà porté cet instrument autour de leur cou ?...

Si le problème devait persister, je vous invite à faire appel à un professionnel.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - promenades - jardin
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 07:13

Bonjour,
J'ai une chatte de 5 mois. Je vis dans un studio, mon ami ne rentre que les week end et elle n'arrête pas de faire le bordel la nuit.
La semaine nous sommes toutes les deux et elle est tout le temps collée à moi, elle me suit à la douche, elle me regarde faire la vaisselle ou encore elle veut absolument monter sur la table lorsque je mange. Elle dort avec moi (ou, en tout cas, elle n'est jamais loin). Le week end elle n'est pas mise de côté vu qu'elle a toujours la même place pour dormir, mais à partir du vendredi soir, ce n'est pas pareil. Elle s'endort et au milieu de la nuit elle saute partout ou miaule. Alors j'essaye de la mettre dans la salle de bain, elle se calme mais au bout d'un moment elle miaule de nouveau, griffe la porte voire se lance contre la porte (en tout cas on dirait vu le bruit qu'elle fait).
A force, c'est embêtant et je ne trouve pas de solution. J'aurais besoin de votre avis svp.

 

 

Réponse :

 

Bonjour,

Un chat est un animal qui a besoin de repères. Et le quotidien qu'on leur offre est doté de ces repères qui sont apaisants.
Visiblement, il est difficile pour votre jeune chatte de passer brutalement de 5 jours et 5 nuits seule avec vous (avec des horaires, des habitudes de vie...) à 2 jours et 2 nuits avec vous et votre ami (où vous avez d'autres horaires, d'autres habitudes, d'autres comportements...). Il est bien normal que vos weekends ne ressemblent pas à vos semaines mais votre animal n'est pour le moment pas armé pour supporter cela.

photo-copie-2.jpg


Pour éviter que les weekends continuent d'être vécus comme un véritable chamboulement dans la vie de votre minette, je vous conseille de l'y habituer déjà durant la semaine (car vous n'êtes pas la même une fois votre ami chez vous). Cela devra se faire très progressivement et dans le respect de sa sensibilité.
Vous pouvez déjà commencer par vaquer à vos occupations sans vous préoccuper d'elle en fermant la porte de salle de bain par exemple. Il ne s'agit pas de moins l'aimer ou encore de la repousser mais juste de lui permettre de mieux gérer vos "séparations". Également, il serait bon pour elle qu'elle dispose de tout le confort nécessaire à son bien-être (arbre à chat, griffoirs, balles, etc.) et notamment la nuit. Vous imaginez bien que passer ses nerfs sur une planche à griffer ou à courir après une boule d'aluminium est quand même plus sympa que de rester enfermée dans une salle de bain vide...

Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Tout sur les chats
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 19:15

Bonjour,

J'aurais 2 questions en 1 plutôt que de poster 2 fois.
Fanny a tendance à faire les poubelles. Soit on la surprend à avoir les 3/4 du corps dans la poubelle, soit,si elle se trouve à côté d'un sac fermé, elle va le dépouiller.

Est ce normal ? Tous les chiens font-ils ça ?


Fanny a 14 mois et elle a pris pour habitude (au moins 1 fois par semaine) de faire ses besoins (de jour comme de nuit, elle n'a pas de preference) dans la maison. Il faut savoir que je suis assistante maternelle, donc là toute la journée, et qu'elle est souvent envoyée dans le jardin.

Y a-t-il un âge à partir duquel on peut se fier ? Est-ce du à l'âge ou au comportement ?

MERCI POUR VOS REPONSES.

 

 

Réponse :

 

Certains chiens résistent à l'appel de la poubelle mais, le plus souvent, ils craquent tous... Pour un individu à l'odorat 1 million de fois plus développé que le nôtre, une poubelle est une merveille ! Alors plutôt que de tenter inutilement Fanny, pourquoi ne pas mettre vos poubelles hors de sa portée ? Même si les chiens persévérants ouvrent les couvercles en un coup de truffe, vous avez aussi la possibilité d'investir dans une poubelle fermée de ces types par exemple :

tower-kick-33-l-poubelle.jpg

poubelle-kick-40l-inox.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les éliminations, Fanny semble avoir acquis les bases de la propreté étant donné qu'elle se retient 6 jours sur 7. Si elle élimine de manière épisodique, il y a des chances qu'il s'agisse de messages vous étant destinés. Voici un article qui peut vous aider.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - problèmes divers
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 14:05


Destiné aux débutants et aux experts, the 100 silliest things people say about dogs nous emmène à la rencontre d'un grand nombre de croyances sur les chiens. Alexandra Semyonova explique ce que
le chien domestique est vraiment et d'où son comportement vient réellement.

Les scientifiques ont mal étudié l'animal, ils l'ont fait de façon erronée. Ils ont étudié les chiens dans des conditions artificielles et ont omis de se poser les questions les plus importantes. Beaucoup de scientifiques ignorent la façon dont leur propre psychologie affecte les questions qu'ils se posent mais aussi ce qu'ils perçoivent lorsqu'ils recueillent des données. Cela a conduit à une croyance injustifiée quant à leur objectivité.

En fait, une grande partie de ce qu'ils ont dit sur le chien est une projection des paradigmes existentiels de l'homme.



Au hasard :

Les chiens ne sont pas des loups.
Vous n'avez pas besoin de garder votre chien "subordonné".
Les chiens se contruisent sur la confiance et non sur la domination.
La première et plus basique des règles canines est "pas d'agression réelle".


La théorie de "la dominance hiérarchique" est obsolète. Shenkel (à l'époque, le plus grand expert vivant sur le loup) a protesté contre cette théorie qui était utilisée pour expliquer l'organistaion sociale des loups, mais tout le monde l'a ignoré... Il n'a pas fallu longtemps avant que le même mythe soit utilisé pour nous dire comment les chiens domestiques organisent leurs groupes. Nous ne pouvont même pas dire cette science mauvaise parce que ce n'est pas une science. C'était et c'est encore une simple projection de l'homme.


 


 


Voici quelques affirmations fausses que trop de gens croient à propos des chiens et qui sont
démenties dans cet ouvrage :

 * Le chien est un descendant du loup, nous devons donc le voir comme une sorte
de loup vivant dans notre living-room.


 * Le chien est génétiquement similaire au loup, nous pouvons donc nous attendre à ce qu'il se comporte comme un loup.


 * Tout ce que nous savons sur les loups s'applique aux chiens.


 * Le chien est un animal de meute.


 * Le groupe que nous formons avec nos chiens peut être considéré comme une meute.


 * Les chiens sont territoriaux.


 * Les chiens vivent dans une hiérarchie de dominance, avec le chien alpha tout en
haut, le leader absolu.


 * Le langage corporel du chien n'est que dominance et soumission. Assis ou couché sont des attitude de soumission, sauf si mon chien me tourne le dos car il devient dominant en me montrant son derrière. ["Signaux d'apaisement"]


 * Le chien qui prend et garde le plus de ressources est le chien dominant.


 * Mon chien est dominant car il veut toujours ce que les autres chiens ont.


 * On peut utiliser un test pour savoir quel est le meilleur chiot de la portée.


 * Il ne faut pas mettre son chiot en contact avec d'autres chiens avant qu'il ne soit complètement vacciné.


 * Cela ne change rien que mon chien voit ou non d'autres chiens ou d'autres humains durant ses 12 premières semaines. ["absence de contact et manque de socialisation"]


 * Il faut mettre le nez du chiot dans ses excréments pour lui apprendre la propreté.


 * On peut apprendre aux chiots à partager en leur donnant à manger dans une même gamelle. ["c'est un goinfre !"]


 * La personnalité du chiot est innée. En d'autres termes, la crainte, la "dominance" et la "soumission" sont génétiquement déterminées pour chaque chien.


 * C'est mieux d'adopter le chien lorsqu'il est chiot, plutôt qu'adulte ou dans un refuge, car vous pouvez faire du chiot un chien parfait. ["la socialisation"]


 * Les ordres sont ce qu'il y a de plus important à apprendre à un chiot.


 * Le chien peut mordre sans raison. ["il grogne sans raison" & "conduites agressives et mordant"]


 * Un chien devient agressif dès qu'il a goûté au sang. ["il a goûté au sang !"]


 * Manger de la viande crue rend le chien agressif. ["il a goûté au sang !"]


 * C'est un coup de chance quand une morsure de chien n'inflige pas de sérieuse blessure.


 * Quand le chien bat de la queue, cela signifie qu'il est heureux.


 * Si un chien m'approche et me grogne, cela veut dire qu'il essaye de me dominer, je dois le punir très sévèrement. ["on ne peut pas le punir sous peine de grognements"]


 * Le chien n'a pas d'émotions contrairement à nous.


 * Mon chien est sournois car il fait toujours ses besoins derrière le canapé même si nous venons de rentrer de la promenade. ["Cache et mange son caca"]


 * Mon chien fait des bêtises pour se venger. ["Un animal peut-il se venger ?"]


 * Mon chien sait lorsqu'il a fait une bêtise. ["Il mange son caca (ou celui des autres)"]


 * Un chien bien élevé aura l'instinct de satisfaire ce que l'homme désire.


 * En plus de lire dans notre esprit, le chien a le sens du devoir, le sens de l'honneur, une capacité à comprendre la logique, à créer des plans pour se venger ou être sournois.


 * Mon chien tire sur la laisse car il veut être le dominant de la meute. ["il tire sur sa laisse"]


 * Le dominant doit passer les portes en premier.


 * Je dois manger avant mon chien pour qu'il comprenne que c'est moi le dominant. ["Le faire manger avant ou après nous ?"]


 * Je dois pouvoir reprendre la nourriture à mon chien à n'importe quel moment car dans la nature il a l'habitude de rendre la nourriture au dominant. ["Gamelle et grognement"]


 * Si mon chien réclame à table, cela signifie qu'il est dominant, qu'il essaye d'être à ma place de leader en me prenant ma proie. ["Il mendie à table !"]


 * Mon chien essaye de monter sur le lit, il essaye de devenir le dominant. ["Canapé et lit investis par le chien... et alors ?"]


 * Quand mon chien ne répond pas aux ordres, c'est un comportement de dominant. ["Chien insolent"]


 * Si mon chien se met debout sur ses pattes arrières et pose ses pattes sur moi, il essaye de me dominer. ["Il saute sur nous !"]


 * "Monter" les autres chiens est un comportement dominant. ["Obsédé !"]


 * Mon chien part se coucher quand je le caresse, c'est un comportement dominant, il montre qu'il est indépendant en se mettant hors de ma portée ["Il m'évite à tout prix"]


 * Si vous voulez être le dominant, vous devez prendre toutes les initiatives. Vous, et pas le chien, devez décider de ce qui arrive ou non. En d'autres termes, votre chien n'a jamais ce qu'il demande.


 * Si je domine mon chien et que je suis sûr d'être le chef de meute, mon chien n'aura jamais de problème de comportement.


 * Les causes des problèmes comportementaux sont toujours dûs au chien et pas à l'humain.


 * Si mon chien a des problèmes de comportement il suffit de le castrer.


 * C'est parfait de combiner punition et récompense dans l'éducation. ["Comment bien corriger son chien ?"]


 * Je ne dois pas punir mon chien, de n'importe quelle façon que ce soit. ["L'art de la punition"]


 * Si je mets un coup dans le collier étrangleur, le mouvement pince la peau de mon chien juste derrière ses oreilles. Cela imite la morsure corrective de sa mère lorsqu'il était petit. ["Quand les promenades sont un cauchemar"]


 * Mettre des coups dans le collier étrangleur d'un chien lui apprend à ne pas tirer sur la laisse. ["il tire sur sa laisse"]


 * Le collier étrangleur apprend à mon chien à ne pas se précipiter sur les gens, les chiens ou les chats durant les balades. ["Il n'aime pas les autres chiens"]


 * Je n'ai pas besoin d'entrainer mon chien avec des récompenses, mon ton joyeux est suffisant. ["Je ne veux pas utiliser de friandise pour récompenser mon chien"]


 * Punir son chien assez souvent lui apprend que l'on est dominant et qu'il est à un rang inférieur.


 * Vous devez frapper votre chien avec un journal plutôt qu'avec votre main.


 * Un chien ne se noye pas car la nage est instinctive chez lui.


 * Il faut nourrir son chien avec une seule grosse ration de nourriture par jour. C'est bon pour lui car cela imite le rythme de nourrissage chez le loup.


 * Pas besoin d'acheter de la nourriture pour le chien, les restes de la maison suffisent.


 * C'est bien de limiter la quantité d'eau que le chien boit, comme ça plus besoin de le sortir aussi souvent.


 * Puisque mon chien est capable de se retenir de faire pipi 10, 12, 24h, c'est possible de le sortir seulement toutes les 10, 12 ou 24h.


 * Tous les éducateurs canins savent de quoi ils parlent.


 * Les éducateurs spécialisés dans l'entrainement des chiens de police et de garde savent ce qu'ils font. En particulier, les éducateurs de la police sont de vrais experts.


 * Mon vétérinaire connait tout du comportement canin, il a fait des études universitaires à propos du comportement des animaux.


 * Les scientifiques savent de quoi ils parlent car ils observent l'animal objectivement.


 * L'auteur de ce livre en connait certainement plus que n'importe qui d'autre...


 


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com


 


Du même auteur, "Des preuves à l'encontre de la hiérarchie de dominance".
Egalement "Idées fausses sur la théorie de la dominance".

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Idées reçues et croyances
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 14:47

Les messages que je reçois se résument bien souvent à des "mon chien aboie sans arrêt, que faire ?", des "comment l'empêcher de grogner sur nous ?" ou des "pourquoi passe-t-il son temps à tout détruire ?". Quand j'ai de la chance, les personnes me rajoutent quelques bribes d'informations : "déjà quand il était petit (on l'a eu il avait à peine 2 mois) mon chat ne supportait pas qu'on le caresse. Mais plus le temps passe et plus ça empire, surtout depuis qu'on a adopté un autre animal..." (c'est sûr que c'est toujours mieux que "mon chat est agressif, comment faire ?" !).

Mais avec si peu d'informations, aucun spécialiste du comportement ne peut comprendre les agissements d'un individu.


Même si je m'efforce d'aider les personnes qui m'écrivent du mieux que je le peux, les conseils que je leur donne sont forcément généraux et ne prennent pas en compte leur complexité et ce qui fait leur individualité. Si un entretien avec un comportementaliste dure en moyenne 2h à 3h, ce n'est pas pour rien !

Chaque individu (humain et non humain) est unique donc chaque famille l'est aussi. Les problèmes que l'on y rencontre le sont également tout comme leurs "solutions". La relation que l'on entretient avec son animal est unique... tout comme l'est une main de poker ! 

 

poker-apprivoise-artplay-767660-copie-2.jpg

 

Il y a peu, j'ai entendu Arnaud Mattern, un joueur de poker professionnel, s'exprimer ainsi : 

 

"Il est important de se remémorer les coups correctement. Si tu me dis "j'avais flush au Roi et il avait flush à l'As, pas de chance !", ça va être très difficile de progresser :

je ne connais pas le montant des tapis

je ne connais pas le montant des blinds

je ne connais pas la position

je ne sais pas contre qui tu as joué

je ne connais pas l'image à la table

je ne connais pas l'historique des joueurs

je ne sais pas si c'est un tournoi

je ne sais pas si c'est un cash game

je ne sais pas si la flush est tombée river

je ne sais pas s'il y a 4 carreaux au board ou s'il n'y en a que 3

je ne sais pas s'il y a une doublette ou pas de doublette...  

Je ne sais rien. Donc en fait je ne peux pas t'aider. Et si tu ne me donnes pas toutes ces indications, tu as perdu le coup et tu ne vas rien en récupérer, tu ne vas pas apprendre."

 

Un entretien via un email ? Autant jouer sa relation avec son animal sur un coup de poker !

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Formatrice de comportementalistes

www.rhafael.com

 

 

(photo tirée du Poker apprivoisé d'Artplay)

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans FAQ
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 13:24

Qui n'a pas déjà entendu les fameuses rumeurs concernant le chien qui mord qui remordra forcément ou encore le chien qui goûte au sang qui ne pourra plus s'en passer ?

  "N'importe quel chien qui a goûté au sang est capable d'attaquer à nouveau, à n'importe quel moment."

  "Un chien qui goûte au sang c'est fini pour lui, il cherchera toujours à y goûter."

  "Il faut euthanasier un chien qui a goûté au sang car il recommencera."

 


Cette idée reçue absolument infondée donne l'impression d'une contagion, d'un virus qui se propagerait, comme si la moindre minuscule goutte de sang qui viendrait effleurer la gueule de nos chiens activait le bouton ON de l'animal sanguinaire, psychopathe et meurtrier qui sommeille en eux... tels des chiens zombies.

 

Photo décembre 208

 

D'ailleurs, ce mythe ridicule vaut même si la morsure n'a occasionné aucune lésion.

 

Il est donc important de rappeler qu'un chien qui mord n'est pas "timbré" ni "foutu"... c'est juste un chien ! Tous peuvent mordre si la situation les y oblige (ils ont tous des dents ainsi qu'une sensibilité et un seuil de tolérance qui leur est propre). De plus, bien souvent l'animal prévient (mais ses signaux ne sont pas pris en compte voire réprimés). Une conduite agressive est codifiée et ritualisée, c’est-à-dire qu’elle se déroule toujours de la même manière, ce qui la rend prévisible. Elle se déroule en trois étapes :


* La menace
Elle sert à impressionner un individu et à éviter l’attaque. Grognement, gencives découvertes, mydriase (dilatation des pupilles), raidissement des membres, piloérection… l’animal prévient l’autre de cesser immédiatement ce qu’il est en train de faire. En cas d’inefficacité, la menace est mise à exécution par la morsure.
Cette phase peut être supprimée si l’animal est pris de panique, souffre, s’il a été dressé au « mordant », si elle n’a jamais été prise en considération ou s’il n’a pas bénéficié des conditions de développement précoce adéquates.
* Le passage à l’acte : la morsure
Si sa menace s’est avérée inefficace, le chien passe à l’étape suivante : la morsure (prise en gueule plus ou moins fortement tenue, dosée et lâchée en fonction de la situation et de l’autre). La morsure n’est pas faite pour tuer (sauf pour les cas de dressage au « mordant » ou dans la poursuite, saisie et morsure dite « délabrante » d’une proie).
* L’apaisement
Le vainqueur pose sa patte sur l’autre ou le lèche : cela indique la fin du combat et signale le retour à la paix.

 

 

Donc si votre animal s'est battu avec un congénère, s'il a mordu voire tué un autre animal par prédation (surtout si sa race l'y prédispose), s'il s'est retourné contre vous alors que vous le réprimandiez, s'il s'en est pris à l'individu le plus proche car surpris pendant son sommeil, s'il a mordu parce que la situation lui a fait peur ou mal, s'il est passé à l'attaque après avoir menacé ou si personne n'a jamais tenu compte de ses menaces, il ne s'est pas brutalement métamorphosé en monstre sanguinaire avide de sang pour autant, il s'est juste comporté en chien...

 

  psychopate-mangeur-d-homme.JPG

 

 

 

 * Les survivants du drame de la cordillère des Andes ont été contraints de se repaître des restes humains des victimes de l'accident pour survivre, ont-ils pris goût au sang pour autant ?

 

 * Pourquoi y a-t-il plus d'euthanasies de gros chiens ? Uniquement parce que les petits ne font "que" mordre, que les gens ne craignent pas pour leur vie et que les dégâts sont moindres (quoique...). Mais pourtant ces petits chiens-là goûtent au sang eux aussi. Sont-ils eux aussi des êtres sanguinaires qu'il faut tuer d'urgence ?

 

 * Les chats qui ramènent des proies à leurs propriétaires sont-ils plus susceptibles que les autres de les attaquer à leur tour ?


 * Combien d'animaux (chiens, chats, furets...) à qui l'on donne de la nourriture naturelle à base de viande crue se sont mis à dévorer leur entourage ?


 * Combien a-t-on dénombré de cas d'humains mordeurs suite à l'ingestion d'un tartare ?


 

Si le processus "sang + papilles = dépendance" existait, la Terre serait peuplée d'animaux de compagnie tueurs et de cannibales nécrophages avides de chair. Hors, il existe des millions d'animaux familiers pour qui une morsure n'a pas engendré de dépendance au sang et même des gens qui, après 15, 20, 25 voire 30 ans de régime alimentaire à base de viande, ont cessé d'en ingérer (on appelle ça des végéta*iens !).

 

Si vraiment vous croyez à ce mythe, je vous conseille de vous barricader chez vous en évitant tout contact avec le monde extérieur... à moins de vouloir vivre dangereusement !

 

 

Alors si votre chien a mordu, contactez au plus vite un comportementaliste qui vous aidera à comprendre ses motivations, à éviter et désamorcer les situations à risque et à retrouver des relations saines et apaisées avec lui. Mais n'allez pas imaginer qu'il est désormais accroc à l'hémoglobine et qu'il vous surveillera, tapi dans l'ombre, attendant un moment d'inattention de votre part afin de vous trancher la jugulaire pendant votre sommeil...

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Formatrice de comportementalistes

www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Idées reçues et croyances
commenter cet article

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • : Bonjour et bienvenue ! Vous ne comprenez plus votre compagnon à quatre pattes ? Son comportement vous dépasse ? Vous êtes au bon endroit, détendez-vous ! De nombreux articles sont susceptibles de vous aider et, si ce n'est pas le cas, je réponds aux mails. Excellente visite et à bientôt !
  • Contact

Où Puis-Je Trouver...