Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 11:23

Bonjour à tous!

]e suis l'heureuse maitresse d'un petit pépito, c'est un chihuahua pur race que nous avons recueilli il y a 6 mois environ. Nous l'avons adopté avec beaucoup de difficulté car ce couple devait un jour partir en vacances, ils ont passé pépito à un autre couple d'amis sauf que lorsqu'ils l'ont récupéré il mordait et avait un tempérament agressif envers les étrangers et surtout les enfants. Comme ils possédaient une petite fille qu'il mordait ils ont voulu le donner. Nous l'avons eu au début tous se passait mal il ne voulait pas qu'on le touche et au fur et à mesure il s'est attaché à nous. Nous faisons un réel travail sur son comportement avec les étrangers. Il est désormais moins agressif qu'avant. Mais nous avons toujours eu ce problème de propreté, il n'est vraiment pas très propre. Avant il faisait carrément devant nous, il levait la patte, mais maintenant c'est dès que nous nous absentons...C'est désagréable et je ne sais pas comment faire pour que cela cesse...Savez vous d'où vient le problème? Avez vous des solutions?

Merci d'avance!!!
Morgane et Pépito!

 

 

[Réponse donnée par un autre "professionnel"... au secours.]

[Les phrases mises en couleur sont (évidemment!) des aberrations.]

il vous faut consulter un comportementaliste : je pense qu'il n'a pas trouvé sa place (celle du chien) dans la famille et il se comporte en chef de meute. le véto vous donnera des exercices et des conseils pour le remettre à sa place de chien !
- il doit avoir son coin à lui d'où il ne peut pas vous surveiller ni voir les portes.
- vous devez franchir les portes avant lui
- il doit manger après vous et quand vous êtes à table, il doit être loin de vous (2 à 3 m) et surtout pas sous la table
- pour les calins, s'il vient vous en réclamer, c'est non. repoussez-le et ignorez-le; 5 mn après appelez-le et calinez-le : c'est vous qui décidez ! idem pour jouer.
etc ...
attention, c'est du 24h sur 24; pas question de lui autoriser le canapé un jour et lui interdire le lendemain !
pour les dégâts (pipi, caca), ignorez-les quand vous rentrez, sortez le chien de la pièce et nettoyez hors de sa vue (surtout pas de javel, utilisez du vinaigre blanc pour désinfecter).
allez en club peut aussi vous apporter des aides, les éducateurs sont formés au comportement canin.
voilà j'espère que vous réussirez !

 

 

 

Réponse :

 

 

Bonjour,

Votre message concerne les éliminations de Pépito qui ont lieu en votre absence. Hors, il y a aussi les conduites agressives... Vous ne pourrez pas régler ces difficultés en en laissant d'autres de côté. Et vous ne pourrez pas non plus les régler en interdisant à votre chien de passer les portes avant vous ! Un chien peut également dormir sur le canapé, cela n'entraînera aucune apparition de "dominance" chez lui, pour la simple et bonne raison qu'on ne peut pas parler de dominance entre homme et animal. Un chien ne peut donc pas être "dominant" vis à vis d'un humain ! Votre problème ne vient donc pas de là (c'est triste de lire encore ce genre de propos au jour d'aujourd'hui).

Je suis d'accord avec le fait d'aller voir un comportementaliste qui est LE professionnel du comportement (le vétérinaire est quant à lui LE professionnel de la santé animale et le dresseur/"éducateur" est LE professionnel du conditionnement).

Vous focaliser sur sa "malpropreté" et ignorer le reste ne vous permettra pas d'agir sur l'origine du problème. Les éliminations de Pépito sont très certainement des signaux indiquant son malaise, son inquiétude. Les marquages ont pour but de faire passer un message aux membres de la cohabitation : le chien ne parvient pas à s'adapter au système relationnel établi et veut signifier son mal être. L'extinction de ce comportement ne peut se faire sans une réorganisation précise des relations que seul un comportementaliste pourra vous aider à entreprendre.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste

www.1001comportements.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - problèmes divers
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 13:32

Mon caniche de 14 ans maigrit et n'a presque plus de poils. Est-ce que ce sont des symptômes de la vieillesse ?

 

 

Ce symptôme peut effectivement être assimilé à la vieillesse de votre chienne, tout comme le manque de vitalité ou la perte progressive des différents sens (cataracte, surdité…).

Un chien souffre généralement en silence (de simples caresses peuvent générer des conduites agressives légitimes dues à de la douleur), des visites régulières chez le vétérinaire pourront soulager votre caniche en cas de douleur et prévenir certaines maladies.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

 

 

Publié dans la rubrique "Victoria la comportementaliste répond à vos questions" sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - problèmes divers
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 11:05

Quelle attitude adopter avec nos animaux lorsque l’un d'entre eux meurt et qu'ils étaient très proches ?

 

 

Certains chiens ne montrent aucun signe spécial indiquant la disparition de leur congénère mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne ressentent rien. Ils perçoivent non seulement le vide laissé par l’individu mais aussi la tristesse des propriétaires.

Dans votre chagrin, n’oubliez pas ceux qui restent et efforcez-vous de leur consacrer du temps. La peine laissée par ce deuil ne doit pas vous faire changer vos habitudes avec eux. Il s’agira de ne pas les oublier sans pour autant les surinvestir affectivement. Faute d’attention, certains animaux de longue date dépriment et se laisse même parfois mourir à la suite de la disparition de leur compagnon.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

 

 

Publié dans la rubrique "Victoria la comportementaliste répond à vos questions" sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 21:00

[Voir aussi "Gamelle et grognement", "grognements du chien et nourriture" et "il a goûté au sang !"]

 

 

 

Salut tout le monde,

Voilà Farouk qui va avoir 5 mois à la fin du mois a commencé par se rebiffer quand un enfant lui a dit non, il lui grogne dessus (mais ne mord pas), c'est impressionnant venant de lui. Donc à chaque fois qu'il montre de l'agressivité, il a une tape sur le derrière et un non ferme.

Dimanche il a vomi son os (comme à chaque fois), ma mère a voulu l'empêcher de remanger et il lui a grogné dessus. Je suis intervenue avec un non ferme une tape sur le cul (je lui fais pas mal ) et l'ai repoussé le temps de nettoyer son vomi.

Ce midi monsieur comme à ses bonne habitude a essayé de piquer dans les poubelle la carcasse du poulet Maléfique Je lui ai retiré ce qu'il avait dans la gueule et l'ai repoussé et là il m'a grogné dessus.

Je me suis fâchée avec un NON trés fort, une belle tape sur le cul et au panier avec la porte fermée (il était l'heure d'aller à l'école donc je suis partie). Quand je suis rentrée, je l'ai sorti de du cellier (endroit où il dort la nuit) et j'ai fait comme si de rien.
Dès qu'il s'est approché à nouveau de la poubelle, j'ai dit non avant même qu'il pique (il la reniflée) et il est parti se coucher dans la salle.

Je viens vous demander comment réagir quand monsieur le fripon me fait voir qu'il est pas d'accord avec moi.
J'ai une connaissance qui m'expliquait que dès qu'elle dit non ou gronde son boubou il aboie donc elle le sort jusqu'a ce qu'il se calme.

Voilà.

 

[...]

 

On ne peut pas accepter qu'un chien grogne avec la nourriture ou son os.
En cas de nécessité il faut pouvoir entrer dans sa bouche pour éviter un problème.
Un chien qui grogne sur sa nourriture finira par grogner sur son jouet, son panier ou autre chose.

 

 

 

 

Réponse :

 

 


Bonjour,


Il convient de rappeler que la menace sert à éviter le conflit. Elle sert à tenir à distance ce qui inconforte l'animal pour ne pas en venir à la phase suivante : l'attaque. Ne pas tenir compte des menaces ou, pire, y répondre par de la violence ("NON!", coups, prises par le cou, plaquages au sol...) ne peut que pousser l'animal à passer à la phase suivante. La violence engendre la violence...
Et, non, un chien qui grogne pour une situation liée à la nourriture ne grognera pas forcément sur "son jouet, son panier ou autre chose" !

La nourriture est un sujet d'une grande importance aux yeux des chiens. Et en cas de nécessité, l'animal n'adoptera pas les mêmes comportements, un cas d'asphyxie où l'on viendrait à retirer l'objet en urgence n'a strictement rien à voir avec la simple reprise de nourriture voire les harcèlements quotidiens que certains propriétaires font subir à leur animal. Un chien a le droit de manger tranquillement sans que l'on ne touche incessamment à sa gamelle. Tous les rituels autour de la nourriture (mettre ses mains dedans, prendre et redonner la nourriture, la reprendre et reredonner, faire attendre le chien...) ne contribuent qu'à instaurer un climat de tension autour du repas.

Heureusement qu'on ne s'amuse pas à fourrer nos mains dans les assiettes de nos enfants pour leur montrer qu'on est le "chef"...


Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - conduites agressives
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 01:26

Pourquoi ma chienne se tête-t-elle les mamelles ?

 

 

Votre chienne peut avoir adopté ce comportement par besoin de vous faire réagir (rires, énervement… bref votre attention). Vous devez vous demander depuis combien de temps ce comportement dure, quel a été son déclencheur à l’origine et quel est-il aujourd’hui. C’est ainsi que vous parviendrez à déterminer les raisons qui poussent votre chienne à se comporter ainsi, une fois la raison médicale écartée. Un comportementaliste peut vous aider à prendre du recul sur la situation.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - problèmes divers
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 00:50

Pourquoi mon yorkshire tremble-t-il et crie-t-il dès que l'on veut le sortir ?

 

(voir aussi "mon chiot refuse de sortir")

 

Pour comprendre les raisons de ce comportement il faudrait remonter à ses origines et savoir dans quelles circonstances cela s’est produit la première fois ? Quelles ont été vos propres réactions ? Quelles ont été les conséquences pour votre chien ?


Votre Yorkshire ne parvient manifestement pas à comprendre ce que vous attendez de lui et à s’adapter. C’est en ayant conscience des associations qui se sont créées que vous pourrez travailler dessus de manière graduelle et progressive. Cette situation risque de ne pas se résoudre du jour au lendemain, vous devez absolument avoir à l’esprit que, selon le degré de traumatisme de votre chien, cela demandera du calme et beaucoup de patience.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

 

 

Publié dans ma rubrique sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - promenades - jardin
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 14:09

Comment faire pour que mon chaton arrête de me réveiller à 5 h du matin ?

 

 

Le chat est un animal nocturne. S’il manque d’activité, il pourra donc compenser plus facilement la nuit. Egalement, il peut agir de la sorte dans le but de vous faire réagir. Vous êtes son unique source d’action et d’intérêt, vos réactions (qu’elles soient agréables ou désagréables) constituent donc un enjeu de taille.


Faites en sorte que votre chaton puisse disposer d’activités durant vos absences (boules de papier aluminium, balles de ping-pong, recherche de croquettes cachées à différents endroits… ou pourquoi pas un congénère) et consacrez-lui du temps pour jouer avec lui. Veillez également à ne plus réagir lorsqu’il viendra vous réveiller (c’est-à-dire ne pas bouger, ne pas le regarder, ne pas lui parler) afin de ne plus alimenter son comportement.



Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

 

 

Publié dans la rubrique "Victoria la comportementaliste répond à vos questions" sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Tout sur les chats
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 16:44

 

Souvent, j'entends dire de ma profession que nous sommes "inutiles", "trop chers", de vrais "charlatans" tout juste capables de "piquer le fric des gens"

 

Une cliente m’a écrit un mail pour me faire part de son avis sur ce sujet.

 

Tout d’abord, je la remercie de venir régulièrement me lire. Je la remercie également de m’avoir fait partager son point de vue de la profession de comportementaliste et aussi de la finalité des entretiens que nous avons eu.

 

Voici son texte (publié avec son accord) :

 

****

 

"Toute ma vie j’ai eu des chiens. Je n’ai jamais vécu sans leur présence. Des grands des petits des moyens : j’ai eu de tout ! Les chiens ont toujours été ma passion ! En terme de chiens, j’ai tout fait, tout vu. Bref, il ne pouvait rien m’arriver que je ne puisse comprendre, aucune ombre au tableau n’aurait pu me laisser sans réponse.

 

J’ai acheté Mélasse à un éleveur. Il est issu d’une famille très demandée dans le milieu. Bref une grande fierté de le ramener à la maison ! 2 ans d’attente quand même !

 

Au bout de quelques semaines… qu’est-ce que je dis : de quelques jours ! Il a commencé à être destructeur. On m’a dit que ça allait passer.

Il était malpropre. On m’a dit qu’une éducation ferme allait arranger les choses.

Il était pleureur. On m’a dit qu’en grandissant ça allait aller mieux.

Il était très peureux. On m’a dit de le confronter à ses peurs.

Il était coprophage*. On m’a dit que c’était un problème médical à soigner de toute urgence.

Il était agressif avec les enfants. On m’a dit de le corriger pour qu’il comprenne.

 

J’ai beaucoup demandé de conseils sur les forums, j’ai eu beaucoup d’avis différents. Je suis allée voir mon véto qui lui a prescrit un traitement médical à suivre. J’ai aussi contacté un éducateur comportementaliste canin pour venir enfin à bout des comportements de Mélasse.

 

Verdict :

Mélasse était à shooter de médicaments et à éduquer avec fermeté.

 

Plutôt sympa ! Pas grand-chose à faire au final !

 

Hélas, cela n’a pas arrangé mes affaires et, plusieurs boîtes de médocs et une dizaine de cours d'éducation après, les comportements désastreux de mon chien se sont amplifiés jusqu’à devenir insupportables.

 

J’ai contacté un second éducateur comportementaliste conseillé par mon vétérinaire qui lui a fait faire toutes sortes d’exercices de « couché » « assis » « au pied ». Il a aussi fait en sorte de le punir systématiquement à chaque grognement en le soumettant. Mais Mélasse grognait de plus en plus. L’éducateur a dit qu’il était dominant et que je devais lui montrer que c’était moi la chef de meute mais qu’en tant que femme, il me dominait encore plus parce que j’étais une femelle (donc une inférieure).

 

Pendant des jours voire des semaines, j’ai suivi ses cours et mis en pratique tout ce qu’il m’a conseillé. Mais ça n’a rien donné de bon, Mélasse était encore pire qu’avant… Je ne pouvais même plus profiter des bons moments avec lui tellement j’étais obsédée par le fait qu’il veuille me dominer en permanence.

 

Le jour où il a mordu à sang mon ami et qu’on m’a dit qu’une fois qu’un chien goûte au sang, c’est fini on ne peut plus l’arrêter, j’ai décidé de m’en séparer.

 

A cette période, j’avoue ne jamais avoir eu l’idée qu’un comportementaliste puisse me venir en aide. Cela n’était finalement du qu’à ma méconnaissance du métier et de mes mauvaises expériences mais j’étais plus que déçue par les professionnels que j’avais vus, ils avaient tout gâché à ma relation avec mon chien !

 

A qui la faute ? A moi bien sûr ! En me laissant embobiner par des gens qui n’y connaissent strictement rien (ces gens veulent faire croire que les formations et les études ça ne sert à rien pour devenir un pro du comportement !) et des professionnels qui n’en sont pas, je me suis moi-même fourrée dans cette situation. Alors quand on m’a conseillée de faire appel à un comportementaliste, je me suis dit « quoi encore un ?! ». Je n’avais pas percuté qu’éducateur comportementaliste n’avait rien à voir avec comportementaliste. C’est bien après que je l’ai compris… et puis aller sur les sites des pro m’a beaucoup aidée au final : une des deux personnes que j’avais vues n’en avait pas !! L’autre en avait un mais ne mentionne nulle part sa formation (bah tiens). Le vôtre [ndlr : le mien] est clair au niveau des méthodes, de votre philosophie, de vos tarifs, de vos connaissances…

 

Mais bon, je vais trop vite ! Avant de vous voir, je n’avais pas confiance, je n’avais pas envie, je ne voyais pas ce qu’une comportementaliste allait pouvoir m’apprendre ! C’est vraiment à contre cœur que je vous voyais, sur conseils d’une personne sur un forum qui a eu affaire à vous avec son chien.

J’étais pleine de préjugés, en plus j’avais entendu parler des comportementalistes et franchement… ben je n’avais pas envie de vous voir ! Ces espèces de charlatans qui prennent trop cher ! Et puis qu’est-ce que vous pourriez bien faire ? Mon chien est foutu, plus rien ne peut changer les choses. Et puis quoi, vous allez arriver, savoir mieux que moi comment est mon chien (je suis quand même celle qui le connaît le mieux) et régler mon problème comme ça ?!

 

 

A qui la faute j’ai demandé tout à l’heure ? J’ai oublié : aux pro ! (parce qu'on m'a excessivement mal conseillée) Et aux charlatans !! Aux comportementalistes qui n’en sont pas mais qui se prônent l’être (comme si, au final, le comportement du chien c’était pas si compliqué !). Il y a aussi les comportementalistes médiatisés qui laissent entrevoir une vision du métier ridicule. Sorte de donneurs de leçons irrespectueux vis-à-vis de l’animal et du maître. Je pense à la lamentable émission de M6 « au secours mon chien fait la loi » où l’on peut voir une minable se la péter vêtue de cuir et nous prendre pour des cons (c’est le cas de le dire) en nous faisant gober qu’en deux jours un chien peut se métamorphoser intégralement à coup de « tais-toi ! » ou « stop ! ». Tout simplement pathétique et mythomane !

 

 

Aujourd’hui mon idée du comportement canin et des comportementalistes a bien changé et mes connaissances en matière de chiens ont largement évolué ! Si je n’avais pas eu ces préjugés, cette méconnaissance de la (vraie) psychologie canine, j'aurais très certainement tenté de réagir dès l'apparition des premiers symptômes. Je n’aurais pas laissé ma relation avec Mélasse se détériorer ainsi.

 

Tout est maintenant rentré dans l'ordre mais rien ne sera jamais plus comme avant pour Mélasse, je sens qu’une angoisse persistante demeure encore au fond de lui. Les cours d'éducation l'ont bousillé. Si seulement j'avais su !!! Si seulement cette profession méconnue, ignorée voire dénigrée, avait été plus médiatisée, plus recommandée... Si seulement les bons professionnels étaient plus connus et les mauvais, les imposteurs, les escrocs pouvaient se garder de pourrir certaines familles !!!

 

Merci encore à vous Victoria de vous être déplacée et de m’avoir écoutée et conseillée malgré toute la mauvaise volonté dont j’ai fait preuve à votre encontre (j'avoue, j'ai pas été très ouverte au début et on vous a mis quelques bâtons dans les roues). Merci de ne pas m’avoir jugée et de m’avoir ouvert les yeux. Sincèrement, je ne pensais pas tomber un jour sur quelqu’un comme vous, vous avez carrément changé notre vie ! Je ne sais pas ce que j’aurais fait autrement. Je suis vraiment heureuse de vous avoir rencontrée. Merci mille fois !

 

 

Mélasse vous léchouille et nous on vous embrasse.

 

 

La famille Dubois

&

sa grosse Mélasse"

 

****

 

 

Quand je reçois ce genre de courriel, je ne peux m'empêcher d'être à la fois soulagée de savoir que la situation s'est arrangée mais également triste d'imaginer par quoi la famille et le chien sont passés. Tous ces traumatismes, ce stress, ces tensions, ces douleurs (et cette perte d'argent !), tout ça aurait pu être évité si le bon professionnel avait été contacté dans les temps, s'il n'y avait pas une méconnaissance profonde du métier et des préjugés fondés sur l'ignorance.

 

 

Merci à vous d'avoir partagé votre opinion sur ce sujet à l'époque et au jour d'aujourdhui. Merci pour votre sincérité.

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

 

 

 

* coprophagie : fait de se nourrir d’excréments.

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Mes actualités
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 22:11

Comment gérer les tensions entre ma chienne de 9 ans et celle de 5 ans ?

 

 

Vos chiennes disposant des mêmes codes sociaux, elles sont les mieux placées pour savoir quelles réactions adopter vis-à-vis de l’autre. Le plus important est de les laisser faire mais parfois cela ne suffit pas.

Pour qu’un changement puisse avoir lieu, il est primordial de connaître les raisons exactes de ces tensions. Ce sera en fonction d’elles que pourront se mettre en place les méthodes appropriées en vue d’une cohabitation plus sereine. Il ne sera pas question d’agir sur elles d’une manière quelconque (dressage, réprimande, répression des comportements…) mais uniquement de procéder aux réaménagements nécessaires de votre quotidien. Un comportementaliste certifié peut vous venir en aide afin de déterminer ce qui pousse précisément vos chiennes à se comporter ainsi et en vous soumettant des conseils avisés et personnalisés.



Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
http://www.1001comportements.com

 

 

Publié dans la rubrique "Victoria la comportementaliste répond à vos question" sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - cohabitations et relations
commenter cet article
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 09:25

L'APPEL DES 15.000



POUR UNE EVALUATION OBJECTIVE DE LA LOI SUR LES CHIENS DITS "DANGEREUX" : UNE URGENCE DESORMAIS IMPERIEUSE...

 

Au travers de cet appel, il ne s’agit pas seulement de mettre un terme à la mise à l’index que subissent certains types de chiens (et leurs propriétaires !) mais aussi et surtout d’aboutir à la mise en œuvre d’une réelle politique de prévention des risques de morsures de chiens en France.

Cette politique NE PEUT PASSER QUE par une information à tous les niveaux :
- Au niveau des producteurs, pour la phase de socialisation du chiot ;
- Au niveau des propriétaires des chiens, pour la phase d’éducation du chien ;
- Au niveau des victimes potentielles que sont statistiquement principalement les enfants ;
- Au niveau du public en général.

Il ne s’agit donc pas d’une simple « pétition » en plus mais bien d’une démarche de demande collective visant à cette transformation de la politique actuelle, pour une meilleure (ré)intégration du Chien dans la société.
Plus elle sera signée, plus elle donnera de poids aux démarches que je relance auprès des parlementaires sur le sujet.

Merci de prendre le temps d’expliquer cela à vos contacts, collègues, amis, clients, etc. et de les inviter à eux aussi signer.

 

 

RESUME:

Après la Grande-Bretagne (1991), les Pays-Bas (1993) et avant l’Italie (2003), la France fut le troisième grand pays européen à mettre en place une législation concernant les chiens dits « dangereux », basée sur des mesures ciblant uniquement des types morphologiques ou une appartenance raciale.

Grande-Bretagne, Pays-Bas et Italie ont récemment abouti à la conclusion qu’une telle politique de mise à l’index de certaines races de chiens comme politique de prévention des risques de morsures de chiens était sans effet aucun.

Après le récent décès d’un garçonnet mordu par le chien de la famille - pourtant non listé comme étant dangereux - et malgré plusieurs textes législatifs sur les chiens dits « dangereux », la France doit sans délai évaluer sa propre législation et mettre en place de réelles mesures de prévention tendant à limiter de façon pérenne le nombre de morsures de chiens et protéger ainsi les victimes potentielles.

 

1 - LE CAS DE LA GRANDE-BRETAGNE

Le Dangerous Dog Act de 1991 a rendu illégales la possession et la production de certains types de chiens : Pit Bull Terrier, Tosa, Dogue argentin et Fila Brasileiro.

Une étude menée en 1996 , comparant la situation épidémiologique avant la loi et après la loi, a démontré que si « la loi avait pour but de protéger la population contre les risques de blessures provoquées par des chiens, ce but n’a pas été atteint ».
Pire encore, le nombre d’hospitalisations dues à des morsures de chiens est passé de 3.137 en 1999 à 5.221 en 2008 .

Ce constat et divers autres ont amené le gouvernement anglais à lancer, en mars 2010, une consultation dont le thème est : « est-ce que l’actuelle loi sur les chiens dangereux protège correctement le public et encourage les maîtres à avoir un comportement responsable ? ». Cette consultation devrait se clore le 1er juin 2010.

 

2 - LE CAS DES PAYS-BAS

En 1993, les Pays-Bas ont mis en place une législation interdisant la détention et l’élevage de chiens de type pitbull terrier. Cette loi, tout comme celle de Grande-Bretagne se basait sur la description d’un type morphologique.
En 2003, après avoir envisagé d’étendre sa liste de chiens dits « dangereux » à d’autres types raciaux (rottweiler, mâtin de Naples, dogue argentin, etc.), le gouvernement néerlandais a finalement abandonné ce projet.

En mai 2008, le ministère de l’Agriculture néerlandais a publié un rapport d’évaluation de sa législation, établi par un « comité des sages » (des scientifiques).
Ce rapport conclut que cette loi :
- n’a pas conduit à l’extinction des chiens de type pitbull terrier,
- n’a pas entrainé une réduction du nombre de morsures graves,
- en instaurant un type morphologique prétendument dangereux, en rend la mise en œuvre subjective.
Ce Comité des Sages préconise de supprimer cette liste de chiens dits « dangereux » et de recentrer le dispositif législatif sur la formation et la responsabilisation des propriétaires.


3 - LE CAS DE L'ITALIE

En 2003, l’Italie avait mis en place une « liste noire » de races dites « dangereuses », cette liste ayant à l’origine comporté 92 races (en fait toutes celles des premier et deuxième groupes au sens de la classification de la FCI). Une année plus tard cette liste fut réduite à 12 races. Tout dressage à l’agressivité de ces races de chiens (ou de croisements avec ces races) était interdit ; ces chiens devaient par ailleurs être tenus en laisse et muselés.

Les scientifiques italiens ayant mis en évidence que rien ne permettait d’affirmer que l’agressivité potentielle d’un chien était liée à son appartenance raciale ou à certains types morphologiques, ces dispositions ont été revues par l’Etat italien.

Depuis le 23 mars 2009, cette liste n’existe plus.
En remplacement, le gouvernement italien a mis en place un ensemble de mesures recentrant les dispositions législatives sur la responsabilité du propriétaire, quelle que soit sa race (tenue en laisse, formation du maître, etc.).


4 - ET LA FRANCE ?

1999… 2007… 2008…

La France en est rendue à trois textes législatifs majeurs sur les chiens dits « dangereux », la mise à l’index de trois races de chiens et de certains types morphologiques s’accentuant ainsi sans cesse depuis maintenant 11 ans.
Cette loi distingue deux catégories de chiens dits « dangereux » :
- la 1ère catégorie identifiant certains types morphologiques (chiens dits « d’attaque ») ;
- la 2ème catégorie identifiant trois races de chiens (chiens dits « de garde et de défense »).

Des constats et des interrogations basiques sont aujourd’hui indiscutables :

# pendant les onze années précédant la mise en place de la loi de 1999, on a constaté 18 cas de morsures mortelles ; depuis 1999, donc sur la même durée, on dénombre 21 cas de morsures mortelles, soit une augmentation de près de 17 % ;

# depuis 1984, 85 % des cas de morsures mortelles sont le fait de races (ou de types) de chiens qui échappent aux catégories de chiens dites « dangereuses » ;

# depuis deux ans et l’instauration de la loi renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux , cinq personnes sont décédées des suites de morsures de chiens (soit en moyenne une tous les quatre mois) n’appartenant pourtant pas aux catégories dites « dangereuses »;

# une réelle politique de prévention des morsures de chiens ne peut elle raisonnablement cibler que 3 % des chiens en France comme c’est le cas aujourd’hui ?

# peut-on objectivement dire que l’évaluation comportementale obligatoire des chiens dits « dangereux » sert à quelque chose alors même qu’une récente étude statistique laisserait à penser que 98 % des chiens testés ne présentent pas de risque de dangerosité ou un risque faible ?

# Les résultats de ces évaluations ne seraient ils finalement pas les mêmes quelles que soient les races évaluées (comme le démontre d’ailleurs une étude scientifique allemande ) ?

# ironie du sort en ce qui concerne le dernier cas de décès, la propriétaire du chien était inscrite dans un club d’éducation canine…
;

# les chiens dits « dangereux » étant aujourd’hui tous évalués et leurs maîtres formés, ils présentent donc objectivement bien plus de garanties de sécurité que les 97 % des autres chiens sur le territoire français… (les 5 derniers cas de décès le démontrent). Pourquoi alors les maintenir dans les catégories dites « dangereuses » ?

 

 

Ces quelques interrogations ainsi que les démarches conduites en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Italie doivent à l’évidence conduire SANS DELAI à une réflexion de fond sur la politique de « prévention » des morsures de chiens en France.

Le dispositif actuel est manifestement sans fondement scientifique et, pire encore, totalement inefficace.

En 11 ans, ce dispositif a en outre conduit à l’euthanasie d’environ 15.000 chiens simplement du fait de leur appartenance raciale.

Il est aujourd’hui temps que les parlementaires se saisissent de ce sujet et, à l’aide des spécialistes du chien, propose la mise en place de réelles mesures de prévention dont on sait par ailleurs qu’elles existent et qu’elles ont déjà fait leurs preuves depuis des années.

 

Signer la pétition / De petitie ondertekenen. Signer la pétition


Emmanuel TASSE

Président du C.F.A.B.A.S. (Club Français des Amateurs de Bull terrier, d'American staffordshire terrier et de Staffordshire bull terrier)

Site du C.F.A.B.A.S. : http://www.cfabas.fr

----------

Initiateur et coordinateur du 4C (Collectif Contre la Catégorisation des Chiens)

Site du 4C : http://www.against-bsl.eu

----------

Auteur du "petit guide à l'attention des propriétaires de chiens catégorisés... et de leurs Maires"

Site de l'ouvrage : http://www.permis-chien.fr

 

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Infos - accidents - faits divers...
commenter cet article

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • : Bonjour et bienvenue ! Vous ne comprenez plus votre compagnon à quatre pattes ? Son comportement vous dépasse ? Vous êtes au bon endroit, détendez-vous ! De nombreux articles sont susceptibles de vous aider et, si ce n'est pas le cas, je réponds aux mails. Excellente visite et à bientôt !
  • Contact

Où Puis-Je Trouver...