Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 12:26


[Voir aussi "les abandons estivaux"]


 


Même s'il est difficile de croire que l'été arrive à grands pas vu les températures actuelles, cela ne change en rien l'organisation de nos vacances car, en tant que propriétaire responsable, il est de notre devoir de nous  organiser en fonction de notre
animal.


 

Ce mois-ci, Spécial Chiens publie un de mes dossiers sur la meilleure façon de passer ses vacances avec ou sans son chien :


 chiens 1862


Partir en vacances avec son chien ?


Son bagage

Son kit indispensable

Les transports

Les lieux de destination

Les activités à partager avec lui

Se préparer au pire : les précautions à prendre pour un séjour paisible (coup de chaleur, piqûre, morsure, allergie, blessure, fugue...)

Les soucis qui peuvent arriver une fois sur place (problèmes de cohabitation avec les congénères, les enfants...)

 

 

Photo novembre 157

 

Partir en vacances sans son chien ?


Peut-il nous en vouloir de partir sans lui ?

Les différents types de garde possibles


 


Bonne lecture et bonnes vacances !


 


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes - concept inédit !
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 13:25

Tout propriétaire de chien a déjà vu, au moins une fois, son chien exécuter cette fameuse "danse". Oui, lorsque le chien pose son postérieur sur le sol et s'y frotte l'anus en se traînant (grâce à ses pattes avant) en position assise. Si je n'ai pas été assez claire, une vidéo vous permettra
peut-être d'y voir plus clair :


 



 








 


 


D'ailleurs, certains chiens se sont appropriés cette danse pour en faire la leur :


 



 








 


 


 


Alors que nous connaissons tous cette posture, il nous arrive d'entendre (encore aujourd'hui) diverses significations à son sujet. D'ailleurs dernièrement Jean-Michel Maire a affirmé dans
l'émission Touche Pas à Mon Poste que le chien se comportait ainsi pour nettoyer son derrière. Comme je suis quelqu'un de
compréhensif et d'ouvert (et que je ne veux surtout vexer personne), je répondrais à Monsieur Maire qu'il n'a pas forcément tort et qu'une saleté peut très bien s'être collée dans les poils de
l'animal l'incitant ainsi à s'en défaire. Mais comme je suis aussi une professionnelle de l'animal familier, je vais enfin répondre à cette énigme de la vie qui nous obsède tous...


 


 


 


Les idées reçues


 


« Ton chien il a des vers. » Ah les vers, ces boucs émissaires ! On nous aura quand même bien bassiné avec eux. Mais si nous avons des doutes quant à leur présence, il nous suffit
simplement de vérifier les selles de notre compagnon à quatre pattes.


 


Ce comportement peut signifier d'éventuelles démangeaisons. La présence de boutons sur la zone concernée nous le diront.


 


 


 


La vérité


 


Le plus souvent, il s'agit d'un problème venant des glandes anales.


 





C'est ici que se trouvent ces fameuses glandes


 


 


Il faut savoir qu'un chien peut normalement vider lui-même ses glandes anales mais il arrive que l'on doive l'y aider (environ 2 fois par an). Lorsqu'il y a difficultés pour lui à les vider, le
plus souvent c'est son environnement qui est fautif. En effet lorsque le chien vit en ville par exemple, il ne trouvera pas le substrat
nécessaire permettant de se frotter à sa guise de manière à vider naturellement ses sacs anaux. Mais il peut y avoir d'autres causes des affections des glandes anales comme les prédispositions raciales ou un corps étranger faisant obstacle dans le conduit d'évacuation (parmi
les origines de cette obstruction on retrouve le parasite intestinal, l'irritation, la tumeur du sac anal...).


 


Moralité : Jean-Michel, si vous avez besoin je suis là...


 


 


Victoria Chasle Castillo


Comportementaliste


www.1001comportements.com


Formatrice de comportementaliste – CONCEPT INEDIT !


www.rhafael.com





Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:49

 

Issues du documentaire de National Geographic « Extraordinary Animals In The Womb », ces photos d’embryons d’animaux sont tout simplement extraordinaires.

 

Capturées grâce à la combinaison de scanners 3D à ultrasons, de caméras miniatures et de modèles générés par ordinateur, ces images d’embryons de chien, de chat, d’éléphant, de pingouin, de dauphin, de requin encore dans l’utérus de leur mère (ou dans l’oeuf) sont les plus détaillées jamais vues…

 

Enjoy !

 

 

in-utero-chiot.jpg

in-utero-chiot2.jpg

in-utero-chiot3.jpg

in-utero-chiot5.jpg

in-utero-chaton.jpg

in-utero-dolphin.jpg

in-utero-elephant.jpg

in-utero-pingouin.jpg

in-utero-pingouin2.jpg

in-utero-requin.jpg

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 14:42

Comment apprendre à mon Shih-Tzu de 1 an à descendre les escaliers, à part grâce à une friandise ?

 

Réponse :

chiens-1840.jpg

Croyez-vous réellement que votre chien fournira un effort sans en être récompensé ?

 

Il faut que vous trouviez une activité qui le motive et qui lui plaise au point de se "surpasser". Par motivation, j'entends que votre Shih Tzu a certainement peur de descendre les escaliers et qu'il lui faut quelque chose qui soit plus fort que sa peur. Félicitations, enthousiasme ou jeux peuvent être des alternatives mais la faim reste une motivation sans précédent.

 

De plus, votre chien mérite amplement d'être récompensé d'avoir surpassé sa peur !

Pourquoi donne-t-on des bons points aux enfants ou des primes aux adultes ?... "tout travail mérite salaire". Le chien est un opportuniste alors servez-vous en !


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

 

[voir l'article "Quand la peur prend le dessus" et notamment le passage sur comment l'aider à affronter sa peur]

 

Publié dans ma rubrique hebdomadaire sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 13:00

 

(Bon, "simulateur" n'est pas le terme approprié. En vérité, il s'agit d'un chien qui connait parfaitement les signaux de communication de son espèce et, tout particulièrement, les signaux d'apaisement.)

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 15:19

Bonjour,

Je viens vous demander des conseils car trop d'avis divergent et je compte sur votre expèrience pour m'aider...

J'ai une petite Guiness qui a 3 mois maintenant et on s'attèle à son éducation. Elle adore mordiller les mains et "aboyer" (plutôt grogner à cet âge là !) à l'interieur. Je me demandais si la correction doit se faire avec la main ou avec un journal ou autre... On me dit d'un côté que la main doit servir uniquement aux caresses et de l'autre, que si un jour la correction se fait sans rien dans la main (alors que d'habitude on se munit d'un journal ou autre), le chien peut se retourner et mordre....

Merci par avance !!!

 

 

Réponse :

 

Bonjour,

 

Les avis divergent entre une méthode basée sur la compréhension et le respect, et une autre basée sur la contrainte et la violence. Est-il utile de préciser que je ne cautionne pas la brutalité ?

On peut apprendre des choses à un être vivant (chien, humain...) sans avoir recours aux coups. La violence est l'arme des faibles, à nous de savoir dans quelle catégorie on veut se trouver. Rassurez-vous, personne n'est coupable de ne pas savoir. Mais après avoir lu ce message vous saurez.

 

tape-main.JPG

 

On réprimande, on punit, on pointe son doigt vers lui et on lui dit "NON!" en le regardant longtemps dans les yeux pour vérifier qu'il a bien compris, on hurle, on s’énerve, on tape avec un journal, une laisse ou sa main, on prend par la peau du cou, on secoue en l’air, on plaque au sol... Toutes ses réactions, proprement humaines, sont totalement contre-productives ! En réagissant ainsi, on enseigne à notre animal que les humains sont agressifs et que c'est donc normal d'être agressif avec eux. Le chien qui « se retourne et mord » ne fait que répondre légitimement à notre violence. Et dire qu'un chien ne fait pas la différence entre notre main et ce que l'on y tient est une insulte à son intelligence... Même si on utilise un objet pour le frapper, il sait très bien que c'est nous !

 

De plus, une punition (comme une récompense) doit intervenir au moment même où l'action se passe. Si on attend ne serait-ce que 3 secondes, c'est déjà trop tard. Il est donc extrêmement difficile d’intervenir au bon moment. Le temps d'aller prendre un journal, le chien est passé à autre chose. Les réprimandes à retardement servent seulement à montrer au chien que nous pouvons nous mettre en colère de manière inattendue, elles sont donc à bannir définitivement.

 

peur


Un chien est un être social qui recherche l'attention de ses humains, et la punition qui porte le plus ses fruits et qui permet de ne pas se mettre dans des états d'énervement irrationnel est l'ignorance. Les autres ne servent qu'à se défouler et fragilisent la confiance que notre animal a en nous. La violence n'a jamais été une solution, bien au contraire.

Ne retenez qu'une seule chose (ou presque) : pour qu'un comportement se reproduise on doit le renforcer et pour qu'il disparaisse on doit l'ignorer.

Lorsque Guiness vous mordille les doigts, cessez immédiatement le "jeu" et ignorez-la (ne la regardez plus, ne la touchez plus et ne lui parlez plus). Attendez qu'elle se soit calmée et, de nouveau, manifestez-lui votre attention. De cette manière, vous lui enverrez le message "si tu fais mal, le jeu s'arrête". Si jamais elle insiste très fortement lorsque vous venez à l'ignorer, sortez de la pièce, fermez la porte et attendez qu'elle se calme.
Idem pour ses aboiements : c'est en n'y prêtant aucune attention que vous parviendrez à les faire cesser.



Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 20:40

Publié dans Spécial Chiens

 

 

chiens-1862.jpg

 

 

L’heure des vacances a enfin sonné. Dans la préparation de notre départ, un choix s’impose à nous : que faire de Rex ? Peut-on l’emmener avec nous ? Va-t-il bien s’acclimater ? Doit-on le laisser ? Quel mode de garde est le mieux adapté à lui ? Quelles sont les contraintes ? Une mise au point s’impose pour y voir plus clair.

 

 

 

 

 

De nombreux facteurs sont à prendre en compte pour déterminer si notre chien est apte ou non à nous suivre : sa sensibilité, son âge, son degré d’attachement à nous, son adaptabilité face aux changements, sa santé… mais il en va également du type de vacances que l’on compte mener. Hôtel, camping, villa ou hébergement chez des amis ? Visites de musées ou farniente au soleil ?… Que fera-t-il durant nos absences ? Est-il déjà sujet aux aboiements, destructions, malpropreté, etc. ? Supportera-t-il de rester seul à nous attendre dans une chambre d’hôtel, une caravane ou une tente ? Nous le connaissons mieux que quiconque, c’est donc à nous de déterminer ce qui sera le moins perturbant pour lui.

 

 

 

Il vient avec nous ? Alors organisons-nous !

 

Avant le départ, assurons-nous que les animaux sont acceptés là où on va. Prévoyons-lui une trousse : son carnet de santé, une liste des numéros utiles, sa laisse et son collier avec une médaille indiquant notre numéro de téléphone, quelques-uns de ses jouets, des écuelles, sa brosse, une couverture pour le confort… Une trousse à pharmacie est également indispensable : pince à tiques, pince à épiler, ciseaux à bouts ronds, sparadrap, compresses stériles, désinfectant, thermomètre, gants…

Notre animal doit absolument être identifié par puce électronique ou tatouage (obligatoire à partir de 4 mois pour tous les chiens nés depuis 1999) dans le cas où il viendrait à se perdre, surtout qu’il est désormais possible d’inscrire notre adresse de vacances sur le fichier central canin. Ses vaccins doivent être à jour et adaptés à notre destination.

 

 

 

     * Le transport

 

Renseignons-nous sur les différents moyens de transport qui s’offrent à nous et qui disposent du confort nécessaire pour que notre chien puisse voyager en toute tranquillité.

 

La voiture…

Attention aux conjonctivites et aux otites (qu’il peut contracter quand il passe la tête par la fenêtre), au mal des transports et aux freinages brusques. Il devra être installé à l’arrière (pas dans le coffre fermé ni sur nos genoux ni à nos pieds) avec un filet de protection ou un harnais de sécurité. Ne négligeons pas les pauses toutes les deux heures et prenons garde à ce qu’il soit bien attaché sur les aires de repos (munissons-nous d’une longe ou d’une grande laisse et ne le perdons pas de vue). Pour éviter de voyager dans une chaleur torride, les trajets de nuit s’avèrent plus judicieux. Si en temps normal Médor apprécie très moyennement les trajets en voiture ou qu’il ne voyage qu’à nos pieds, oublions tout de suite ce mode de transport.

 

Le train…

S’il pèse moins de 6kgs, il peut tenir dans un sac de transport adapté (que l’on munira au préalable d’une étiquette avec nos coordonnées) et pourra en sortir obligatoirement tenu en laisse. Pensons à son titre de transport qui coûte 5,10€, peu importe la destination. Au-delà de 6kgs, il s’agira d’un billet demi-tarif 2e classe et, peu importe la race (sauf chiens de première catégorie qui sont formellement interdits), leport d’une muselière sera obligatoire. Enfin, n’oublions pas que tout le monde n’aime pas les chiens, il est important de respecter les autres voyageurs.

 

L’avion…

S’il pèse moins de 4kgs, il pourra rester avec nous dans un sac adapté, autrement il devra voyager dans la soute. L’achat d’une cage spécifique est alors à prévoir (pensons à lui rajouter de l’eau et une couverture).

 

Le bateau…

Les règles varient selon les compagnies maritimes, certaines autorisent l’animal à voyager avec son propriétaire, d’autres disposent d’un chenil où il devra séjourner durant le trajet, il peut aussi rester dans le véhicule et il arrive également que les animaux ne soient pas acceptés.

 

 

hotel

Lisa Marcel Isirdi et sa Vaudoo

 

 

 

       * Les précautions à prendre pour un séjour paisible

 

- Pour éviter tout risque de déshydratation, il doit toujours disposer d'eau fraîche et doit pouvoir se mettre à l’abri du soleil.

- Selon notre destination, il se peut que nous ne trouvions pas ce qu’il mange habituellement. Le changement d’environnement est déjà perturbant alors ne changeons pas son alimentation : emmenons-la.

- Evitons de promener notre chien aux heures les plus chaudes mais plutôt le matin ou le soir.

- Attention aux coups de soleil sur les parties sensibles (ventre, oreilles, nez…). Lui aussi a droit à une crème solaire d'un facteur de protection solaire de 15 ou plus et sans zinc (toxique pour le chien).

- Les grains de sable et le sel peuvent irriter sa peau. Rinçons-le soigneusement à l’eau claire (sans shampoing) à chaque retour de plage.

- Surveillons ses oreilles et ses coussinets pour dépister les épillets et examinons régulièrement son pelage pour détecter les tiques (un traitement antiparasitaires devra être fait avant et pendant les vacances).

- Un peu de civisme est bien évidemment attendu de la part de chaque propriétaire qui devra ramasser les excréments de son animal en toutes circonstances.

- Evitons les trajets en voiture avec lui et bannissons fermement le fait de l’y laisser par temps très chaud… même fenêtres ouvertes ! Au jour d’aujourd’hui, il est navrant de devoir encore rappeler qu’un animal peut succomber à un coup de chaleur en 10 minutes…

 

chiens-1875.jpg


 

 

Attention aux fugues !

Qu’il veuille rejoindre des congénères ou qu’il ait perdu ses repères, redoublons de vigilance. En cas de disparition, ayons une photo de lui qui pourra faciliter les recherches (porte à porte, affiches). Prenons contact avec les refuges, vétérinaires et gendarmeries des environs et prévenons le Fichier national canin (tél : 01 49 37 54 54).

 

 

     * Les activités

chiens-2068.jpg

 

 

Natation…

Pour les chiens qui aiment l'eau, la mise à disposition d’une bassine ou d’une petite piscine l’aidera à endurer la chaleur.

 

 

 

Randonnée pédestre…

Attention aux sentiers qui peuvent le faire souffrir au niveau des coussinets. Un démarrage en douceur est préférable pour tout le monde, on augmentera graduellement la durée de la randonnée selon son état (et le nôtre !). Il est important de lui donner à boire régulièrement et qu’il puisse se reposer à l’ombre. Attention aux conditions climatiques : plus près du sol, le chien ressent bien plus la chaleur et les sols brûlants que nous. S’il n’est pas habitué aux randonnées, s’il a des problèmes d’articulations ou s’il est de petit gabarit, cette activité n’est pas faite pour lui.

 

VTT…

Bien naturellement, il devra déjà être habitué à nous suivre. Inutile de l’emmener si ce n’est pas le cas, ce serait source de problèmes pour tout le monde.

 

 

Plage…

Elles sont bien souvent interdites aux chiens, attention donc à choisir la bonne ! Celles autorisées le sont généralement à des horaires précis le matin et en fin de journée (ça tombe bien, nous ne comptions pas l’y emmener à d’autres heures !).

 

Photo-novembre-157.jpg

 

 

 

     * Les difficultés qui peuvent apparaître

 

La vie en communauté (colocation, camping, etc.) peut ne pas correspondre aux besoins de notre animal et bouleverser nos vacances si nous n’y sommes pas préparés.

 

Les enfants…

N’exposons pas notre toutou aux gesticulations, cris, pleurs ou autres chahuts d’enfants survoltés. Mettons-les en présence le moins possible et soyons vigilant lorsque c’est le cas. Si la situation devient difficile, fions-nous à notre ressenti et faisons en sorte d’isoler notre compagnon à quatre pattes afin de le protéger de ces turbulences. Sortons-le quand les enfants sont absents.

 

Les animaux…

D’autres chiens peuvent déjà être présents sur notre lieu de vacances et l’entente peut mal se passer. Si la cohabitation est ingérable, il ne nous restera plus qu’à alterner leurs moments de sortie respectifs afin d’éviter toute rencontre.

 

 

 

Nous partons sans lui ? Alors choisissons le mode de garde le plus adapté à sa personnalité.

 

Tout d'abord, la question que nous sommes nombreux à nous poser : m'en voudra-t-il d'être parti sans lui ? Lire cet article pour plus d'informations.

 

Les professionnels…

S’il est apte à côtoyer des personnes qui lui sont inconnues, la pension peut être une bonne solution. Il est absolument impératif de visiter les lieux au préalable. Vérifions les structures, n’hésitons pas à poser des questions et assurons-nous également que le personnel soit qualifié. Pour ne pas bouleverser ses habitudes alimentaires, faisons en sorte qu’il puisse manger sa nourriture habituelle. N’oublions pas d’apporter tous les documents médicaux ainsi que les numéros utiles (nos coordonnées personnelles, de notre lieu de vacances, d’un proche, du vétérinaire, etc.). Des organismes proposent également les compétences de dog-sitter pour s’occuper de notre animal à notre domicile ou au leur (selon nos préférences), une bonne solution si l’on souhaite qu’il ne change pas d’environnement. Vérifions que la société a reçu l’agrément de la préfecture et prenons le temps d’établir un contrat qui fixe les obligations de chacun.

 

Notre entourage…

Si notre chien a des difficultés à s’adapter, mieux vaut le confier à une personne qu’il connaît : famille, amis, voisins… Plus ils connaissent ses habitudes et ses réactions, mieux se passera la garde.

 

 

 

vacances Lisa Marcel Isirdi et sa Vaudoo

 

 

 

Toujours dans le doute ?

 

On l’adore et on voudrait ne jamais le quitter, mais il est difficile de pouvoir emmener son chien partout avec soi. Le stress, la chaleur, la mise en quarantaine, les maladies, son état de santé, ses fragilités émotionnelles… autant de détails qui doivent être pris en compte afin de pouvoir passer des vacances paisibles.

La meilleure décision que l’on puisse prendre : penser à lui et à son bien-être. Notre animal aussi a le droit de passer des vacances sans stress !

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Formatrice de comportementalistes

www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 20:08

Bonjour,

Ma tante voudrait un chien. Elle possède un grand jardin, n'est pas souvent là la journée et a des voisins retraités avec qui elle s'entend très bien.

Pourriez vous me donner des arguments à conseiller à ma tante dans le choix de la race et le sexe du chien ?

Merci

 

 

Réponse :

 

 

Si votre tante désire un animal, c'est à elle de prendre l'initiative de faire des recherches selon son mode de vie, ses préférences. Mais il est certain que si elle n'a pas de temps à consacrer à un animal (qui demande du temps, des soins, du toilettage, des ressources financières, etc.), il vaudrait peut-être mieux qu'elle s'oriente vers un être vivant moins contraignant comme une plante verte...

 

bandana-blanc-plante-verte.png

 

Et si vous aviez en tête de lui offrir un animal, voici des articles qui pourront vous éclairer :
"Offrir un animal"

"L'animal cadeau - témoignage"


L'adoption d'un animal demande sérieux et réflexion. Il s'agit tout de même d'un engagement d'une dizaine d'années...


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com

 

 

Publié dans ma rubrique hebdomadaire sur Wamiz

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 12:05

C'est dans le numéro actuel de Spécial Chiens que paraît un de mes dossiers sur l'importance de la socialisation.

 

Résumé du dossier :

 * Comment bien choisir son futur chiot ?

 * L'importance des origines.

 * Le syndrome de privation sensorielle.

 * Comment et où trouver un chien équilibré ?

 * Comment reconnaître un chien mal socialisé ?

 * Les problèmes fréquemment rencontrés :

    Il a peur de l'extérieur...

    Il a peur en voiture...

    Il n'aime pas les autres animaux...

    Il a peur des hommes...

    Il est agressif...

 * Bonus : devenir comportementaliste !

 

 

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

 

viewer-copie-1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viewer2.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viewer3.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viewer4.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viewer5.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

viewer6.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Victoria Chasle Castillo

Comportementaliste

www.1001comportements.com

Formatrice de comportementalistes

www.rhafael.com

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:33

Pourquoi ma chienne, après s'être réveillée et avoir baillé, claque des dents en refermant sa gueule dans une sorte de "clac-clac" ? Elle ne le fait qu'à ce moment là.
Aimant bien comprendre et reconnaître les signaux d'apaisement chez les canidés, j'aimerai savoir la signification de ce geste. Merci d'avance.

 

 

Réponse :

 

Claquer des dents au réveil ne relève certainement pas d’un code canin particulier (contrairement à s’il était parfaitement réveillé). A première vue, il s’agit probablement d’un tremblement incontrôlé.

Les signaux d’apaisement sont des souhaits qu’une situation stressante cesse, des appels à la bienveillance (lors de conflits). Ils se traduisent le plus souvent ainsi :

 * renifler le sol

 * bâiller 

 * se lécher les lèvres ou la truffe Photos-iPhone-avril-163.jpg

 * vouloir donner des petits coups de langue à l’autre

 * détourner le regard ou même la tête

 * se détourner complètement en présentant son postérieur

 * s’immobiliser ou se déplacer très lentement ou en prenant des détours

 * s'asseoir 

 * se coucher

 * lever une patte

 * montrer son ventre

 * prendre la position d’appel au jeu (postérieur relevé et pattes avant fléchies)

 * etc.

Pour plus d’informations, je vous invite à suivre un stage de sensibilisation par le biais de la formation RHAFAEL qui s’adresse aux particuliers qui veulent accéder à une meilleure compréhension de la relation qui les unie à leur animal familier ou bien de faire appel à un comportementaliste certifié.


Victoria Chasle Castillo
Comportementaliste
www.1001comportements.com
Formatrice de comportementalistes
www.rhafael.com
06 81 42 88 20

Repost 0
Published by Victoria Chasle Castillo - dans Chien - questions diverses
commenter cet article

C'est Quoi Ce Blog ?

  • : 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • 1001 Comportements - Victoria Chasle Castillo
  • : Bonjour et bienvenue ! Vous ne comprenez plus votre compagnon à quatre pattes ? Son comportement vous dépasse ? Vous êtes au bon endroit, détendez-vous ! De nombreux articles sont susceptibles de vous aider et, si ce n'est pas le cas, je réponds aux mails. Excellente visite et à bientôt !
  • Contact

Où Puis-Je Trouver...